5 choses à vérifier avant d’acheter une voiture d’occasion

voiture d'occasion

L’achat d’une voiture d’occasion est toujours un moment délicat. De nos jours, de nombreux véhicules d’occasion, s’ils sont bien entretenus, peuvent encore fournir d’excellentes performances et continuer à très bien fonctionner même plusieurs années après la date de première immatriculation. Mais il est bon de ne pas négliger certains aspects qui doivent être maîtrisés au moment de l’achat. Voici quelques conseils utiles pour minimiser les risques potentiels inhérents à l’achat d’une voiture d’occasion.

Vérifier le kilométrage de la voiture d’occasion

La première chose à vérifier avant d’acheter une voiture d’occasion est le nombre de kilomètres qu’elle a parcourus au cours de son existence. Les données sont faciles à vérifier puisqu’elles sont clairement indiquées par le compteur kilométrique même dans les modèles les plus anciens. Mais elles peuvent cacher certains pièges puisqu’il est techniquement possible de les modifier de manière à faire apparaître le véhicule comme moins utilisé. Il est également important de vérifier le nombre de propriétaires que la voiture a eu, ce qui, avec le même nombre de kilomètres parcourus, peut faire la différence.

Il est difficile de vérifier si le nombre de kilomètres indiqué sur le tableau de bord correspond au nombre de kilomètres réellement parcourus sans un contrôle technique approfondi. La meilleure protection à cet égard peut être l’achat effectué par un professionnel qui adhère à des réalités qui agissent comme une garantie.

Faire une inspection visuelle de la voiture d’occasion

Il est très important de vérifier personnellement, et avec le plus grand soin, l’état des parties visibles du véhicule. Par exemple, il est conseillé de s’assurer que :

– la carrosserie et les pneus ne présentent pas de signes de réparation ou de défauts clairement visibles ;

– le châssis ne présente aucun dommage ni aucune trace de rouille ;

– les portes et les fenêtres se ferment correctement ;

– les accessoires, tels que l’allume-cigare, sont en état de marche ;

– que les tapis de sol et les appui-têtes sont présents et que les miroirs sont intacts et fonctionnels.

La mise en marche de la voiture d’occasion

Un autre contrôle important est celui qui peut être effectué à la suite du simple allumage de la voiture qui permettra d’identifier :

– les bruits suspects provenant du moteur ;

– la fluidité de la boîte de vitesses lors du passage des vitesses qui doit se faire sans la moindre force ;

– le bon fonctionnement des feux, de la climatisation et des essuie-glaces.

Faire appel à un mécanicien

Pour vraiment comprendre l’état d’une voiture d’occasion, il faut la faire évaluer par un professionnel, surtout en cas d’achat auprès d’un particulier qui ne fournit normalement pas de garantie pour la voiture achetée et auprès duquel il sera pratiquement impossible de faire valoir le droit de rétractation en cas de mauvaises découvertes après l’achat. Si le mécanicien est autorisé à examiner la voiture avec le capot ouvert (si le vendeur n’a rien à cacher, il n’y a aucune raison que cela ne se produise pas), il sera possible d’avoir une évaluation technique qui permettra, si nécessaire, de reconsidérer le prix de la voiture.

Situation administrative de la voiture d’occasion

Les derniers contrôles importants à effectuer sur la voiture d’occasion que vous envisagez d’acheter sont ceux inhérents à deux questions sur lesquelles il peut être bon, surtout dans le cas d’un achat entre particuliers, de porter la plus grande attention afin d’éviter des problèmes au moment du transfert de propriété : l’absence d’hypothèque sur le véhicule et l’absence de tout problème administratif.

Quant au transfert de propriété lui-même, qui est habituellement à la charge de l’acheteur, il est encore important de définir au cours de la négociation si le vendeur entend l’inclure dans le prix proposé. Dans tous les cas, il sera essentiel de vérifier soigneusement toutes les garanties offertes par le vendeur afin de s’assurer que tout problème dans la phase post-achat puisse être résolu sans que la charge ne retombe uniquement sur les épaules de l’acheteur.

Ces simples astuces, si elles sont suivies et appliquées avec soin, réduiront considérablement la possibilité de surprises dans la phase post-achat et permettront de profiter de la voiture d’occasion nouvellement achetée sans le moindre souci.

Acheter auprès d’un particulier ou d’un concessionnaire ?

Les deux choix ont des avantages et des inconvénients. L’achat d’une voiture d’occasion chez un concessionnaire spécialisé vous offre une période de garantie pendant laquelle le professionnel est à votre disposition pour tout problème. L’inconvénient est que le prix est plus élevé que si vous l’achetiez chez un particulier.