Achat d’une nouvelle voiture : essayez la sur la route !

Pour beaucoup d’acheteurs de voitures, l’essai de conduite est plutôt une question mineure et est cochée dans un délai très court. Un essai routier est la meilleure occasion de mettre l’objet du désir à l’épreuve, qu’il s’agisse d’une voiture neuve ou d’occasion. En effet, quel est l’intérêt de faire un essai conduite achat voiture ?

Prévoir un délai suffisant

Si la plupart des concessionnaires automobiles ont leur mot à dire, un trajet avec l’objet à vendre peut prendre 20 minutes au maximum. Il va sans dire que dans ce court laps de temps, il vous est impossible de connaître toutes les fonctions et de savoir si le véhicule répond à vos attentes. Prenez votre temps pour l’essai ! Idéalement, le trajet devrait durer au moins une heure. Après tout, vous voulez faire l’expérience de la voiture qui vous accompagnera au cours des prochaines années dans autant de situations quotidiennes que possible. Si vous souhaitez acheter une voiture d’occasion, vous pouvez prévoir un contrôle complet auprès d’un professionnel. Prenez rendez-vous à temps avec votre concessionnaire pour une inspection et annoncez le temps que vous souhaitez prendre pour l’essai de conduite.

Connaître les fonctions

Le test de conduite ne commence pas lorsque vous commencez à conduire, mais dès que vous montez dans la voiture. Vous pouvez déjà tester le confort de la voiture et vous familiariser avec les fonctions les plus importantes. Laissez le concessionnaire vous montrer et vous expliquer tout, de la climatisation aux réglages des sièges en passant par l’alternateur et le klaxon. Essayez également le lève-vitre, le toit ouvrant, la radio et d’autres fonctions. Plus vous apprenez à connaître la voiture maintenant, moins vous aurez de (mauvaises) surprises après l’avoir achetée.

Tester différentes situations de conduite

Il est préférable de conduire à la fois en ville et sur la route de campagne et l’autoroute. Soyez très attentif au comportement de la voiture dans différentes situations, comme l’accélération à la vitesse maximale sur l’autoroute, la conduite à pied, sur les lignes droites ou dans les virages. Laissez la radio éteinte et concentrez-vous entièrement sur les bruits de la voiture pendant l’essai conduite achat voiture ! Par exemple, le boîtier de direction grince-t-il dans les virages serrés ? C’est une raison de scepticisme tout aussi importante que le fait de tirer sur les côtés sur les routes droites, de fumer excessivement à l’échappement ou d’avoir un système de freinage antiblocage qui fonctionne mal. Essayez aussi toutes les combinaisons de quarts possibles et voyez si tout se passe bien.

Faire contrôler les voitures d’occasion

Lorsqu’il s’agit d’une voiture d’occasion, vous devez non seulement vérifier si le style de conduite et l’équipement répondent à vos exigences, mais aussi si toutes les pièces de la voiture fonctionnent correctement ou s’il existe des défauts cachés qui pourraient bientôt entraîner des réparations coûteuses. Parce que – malheureusement – vous ne pouvez pas toujours compter sur l’assurance du concessionnaire. Certaines personnes essaient encore et encore de dissimuler les dommages causés à la voiture ou ne craignent même pas la manipulation. Si vous voulez être sûr de vous, fait l’essai conduite achat voiture ! Vous devez bien sûr en discuter au préalable avec le concessionnaire, car un contrôle complet prend également un peu de temps. 

Comparer plusieurs offres

Même si vous êtes enthousiaste après l’essai routier, ne signez pas le contrat de vente immédiatement, mais prenez le temps de comparer les différents modèles et offres. Si vous avez une voiture d’occasion, vous devriez vous renseigner sur les prix de la voiture de vos rêves auprès de plusieurs concessionnaires et sur différents portails Internet, car vous pourrez peut-être obtenir le modèle à un prix encore plus avantageux ailleurs. Pour une comparaison parfaite, il est préférable de tester plusieurs modèles.

Sécurité et confort : quelles sont les différences en matière de suspension ?
Investir dans une voiture électrique : les éléments à prendre en compte