Détecter à temps les dommages associés à son véhicule

Les dommages à la boîte de vitesses sont l’un des dommages les plus coûteux pour les véhicules. Comme dans la plupart des cas, la valeur du véhicule est supérieure au coût d’une réparation, la réparation en attente en vaut la peine. Toutefois, il est préférable d’éviter les dommages de transmission et de détecter les signes d’un défaut dès le début. Si les automobilistes veulent faire des économies, ils peuvent faire installer une pièce de rechange.

Reconnaître les signes d’un dommage de transmission

Si les automobilistes entendent des bruits de bruissement ou de cliquetis provenant de la transmission, cela peut indiquer un défaut de la transmission. Tout développement inhabituel de bruits dans le véhicule doit être clarifié par un atelier automobile. Une autre indication est le mouvement saccadé de la voiture. Le changement de vitesse peut également être instable. La vitesse saute alors encore et encore ou ne peut pas être engagée. S’il est possible d’utiliser l’embrayage et de passer la vitesse, le moteur est toujours au point mort. Il existe de nombreuses indications de dommages aux engins de pêche. Le point commun à tous les symptômes est la constatation qu’après avoir actionné l’embrayage, l’effet désiré ne se produit plus et que les vitesses ne peuvent pas être sélectionnées de manière fiable. Si les vitesses ne peuvent être engagées qu’avec difficulté, cela représente une étape préliminaire à l’endommagement de la transmission et il faut s’attendre à une défaillance de la transmission dans un avenir proche.

Quelles causes peuvent être à l’origine de l’endommagement de la boîte de vitesses ?

Les causes typiques de dommages aux boîtes de vitesses sont les suivantes. Le défaut matériel est à prendre en considération. La durabilité des engrenages est très variable. Dans le cas idéal, la transmission restera fonctionnelle pendant toute la durée de vie du véhicule. Les défauts matériels entraînent une usure accélérée et la transmission est défectueuse. Le surcharge thermique peut aussi entraîner l’endommagement de la boite de vitesse. La probabilité d’erreurs augmente, surtout avec des composants peu coûteux. En cas de surchauffe du réducteur, les dommages se produisent rapidement. Les dommages externes ne doivent pas être négligés. Le réducteur peut être endommagé par un contact dur avec le sol. Si le niveau d’huile ne correspond pas aux spécifications, la probabilité d’endommager la boîte de vitesses augmente. Une huile pour engrenages de mauvaise qualité ou inadaptée endommage la boîte de vitesses. Les conducteurs doivent s’assurer qu’ils utilisent la qualité prescrite. Faites attention au montage du réducteur mal effectué. Si le réducteur n’a pas été installé par une entreprise spécialisée et que le montage a été mal effectué, le composant peut rapidement devenir défectueux. Des pièces individuelles de la boîte de vitesses sont endommagées. La boîte de vitesses est constituée de pièces individuelles qui peuvent être défectueuses ou sujettes à l’usure. Si elles ne sont pas réparées, les dégâts seront plus importants. Les sources d’erreur possibles sont les bagues de synchronisation, les roulements de transmission, le manchon de changement de vitesse, le corps de synchronisation et le pignon fou. L’impact mécanique endommage le réducteur si vous avez un boîtier d’engrenage endommagé ou cassé. L’eau ou la saleté peuvent pénétrer dans la boîte de vitesses à cause des fuites. Prêtez attention aux fuites dans le carter de la boîte de vitesses. 

La boîte de vitesses est-elle sujette à l’usure ?

Bien que la boîte de vitesses ait une longue durée de vie, l’usure est particulièrement visible en cas de forte charge. Le fonctionnement intensif de la remorque met à rude épreuve l’embrayage et la transmission. La voiture doit tirer un poids considérablement plus élevé en raison de la remorque. La conduite en montée augmente également l’usure. Un comportement de conduite propre, notamment lors du changement de vitesse et de l’accouplement, contribue à prolonger la durée de vie de la transmission. Afin de détecter les dommages à la transmission, les conducteurs doivent être attentifs aux changements de comportement lors des changements de vitesse.

Entretien de la boîte de vitesses

Même si la boîte de vitesses n’est pas encore endommagée, il est recommandé de visiter un atelier (pour trouver un atelier). Afin d’augmenter la durée de vie de la transmission, les conducteurs doivent faire effectuer un entretien régulier, ce qui évite des réparations coûteuses. L’entretien de la boîte de vitesses est effectué en plus de l’inspection classique. Certains constructeurs de véhicules recommandent l’entretien de la transmission après environ 100 000 à 120 000 kilomètres et indiquent cette nécessité dans le livret de service. Les techniciens en mécatronique automobile établissent un plan de maintenance individuel pour chaque véhicule et effectuent les tâches selon ce plan. En général, l’entretien doit comprendre les changements d’huile et l’analyse de l’huile. En outre, les techniciens en mécatronique effectuent des mesures de niveau sonore et des analyses de vibrations. Les défauts potentiels sont détectés par des analyses de température, le contrôle des contacts du jeu d’engrenages et la surveillance de l’état par endoscopie.

Nécessité de changer le pétrole

L’huile de transmission absorbe en permanence l’abrasion et refroidit simultanément la transmission. Ces deux fonctions contribuent à augmenter la durée de vie de la transmission. Les différentes parties de la boîte de vitesses sont en métal. S’ils frottent l’un contre l’autre, il se produit un niveau élevé d’abrasion lorsque la boîte de vitesses s’assèche, ce qui entraîne la destruction du système. Si le niveau d’huile est suffisant, le comportement de glissement s’améliore et l’abrasion est réduite. L’abrasion restante est absorbée par l’huile. La deuxième tâche de l’huile de transmission est l’effet de refroidissement. Sans cet effet, la transmission serait en surchauffe. La qualité de l’huile de transmission se détériore avec le temps. En raison de l’abrasion qu’elle absorbe, mais aussi de l’influence du temps et des variations constantes de température, l’huile ne peut pas maintenir son effet indéfiniment. Il y a aussi le problème de l’éventuelle perte de pétrole, qui réduit le niveau.

À quels coûts doit-on s’attendre lors d’une vidange d’huile ?

Le changement d’huile est relativement complexe pour de nombreux véhicules. L’accès au bouchon de vidange d’huile est souvent problématique. Les techniciens expérimentés en mécatronique automobile ont besoin en moyenne de 45 à 60 minutes de travail si, par exemple, la batterie doit être débranchée et les panneaux de dessous de caisse enlevés. La quantité de remplissage de l’huile est tout aussi déterminante pour les coûts. Il existe un large éventail d’options à cet égard, allant de 1,5 à 5,5 litres. Le filtre à huile est un autre poste de dépenses. Il doit être remplacé lors de la vidange d’huile. L’abrasion s’accumule dans le filtre, de sorte qu’il ne peut être réinstallé ou nettoyé. Afin de pouvoir calculer les coûts de manière approximative, il est important de savoir quel type de boîte de vitesses est concerné. 

Les coûts de réparation des boîtes de vitesses

Fondamentalement, la réparation des boîtes de vitesses représente un facteur de coût important. En raison de la complexité du système et des diverses causes de dysfonctionnement, il n’est pas possible de faire une estimation exacte des coûts. Les coûts peuvent être réduits en utilisant des pièces usagées. La question de savoir si la réparation est recommandée pour les véhicules d’occasion plus anciens doit être clarifiée dans un atelier spécialisé. Après inspection des dégâts, une estimation des coûts peut être établie. Le contrôle effectué par le conducteur vous permettra de découvrir l’anomalie au niveau du frein. La réparation du freinage nécessite de l’expertise. En tant qu’assurés, vous pouvez réaliser une procédure pour vous faire rembourser après la réparation du freinage. Votre contrat d’assurance doit inclure le service de réparations du freinage, du moteur et autres. Vous obtiendrez ainsi une indemnisation. 

Le processus de réparation des boîtes de vitesses

La première étape consiste en un test fonctionnel général de la boîte de vitesses. Après une analyse précise des défauts, les ingénieurs en mécatronique automobile ont idéalement identifié l’élément défectueux. Suit maintenant le démontage professionnel de la boîte de vitesses. Les dégâts exacts sont visibles, mais avant tout, la boîte de vitesses doit être soigneusement nettoyée. Après cette étape, les ingénieurs en mécatronique automobile remplacent tous les composants défectueux de la boîte de vitesses. Les joints de boîte de vitesses usés doivent être remplacés. Ceux-ci représentent un risque potentiel, ou ne sont déjà plus fonctionnels. L’atelier assemble ensuite les nouveaux éléments de transmission. Une fois cette étape terminée, la transmission est entièrement rétablie. Enfin, un test de fonctionnement est effectué. Dans certains cas, il est utile de réaliser un contrat auprès d’un professionnel. Vous pouvez faire face à un contrôle pour évaluer l’ensemble de vos besoins. Le conducteur doit s’engager dans le contrôle du frein pour éviter les désagréments. Il s’agit d’une responsabilité obligatoire pour tout conducteur. 

Ce qu’il faut savoir sur les feux de brouillard
Que faire lorsque le système de lave-glace est encrassé?