Que faire en cas de fissure sur la pare-brise ?

Un éclat de pierre dans la fenêtre – et maintenant ?

De nombreux automobilistes connaissent le problème fastidieux des chutes de pierres. Même une petite pierre suffit pour cela. Au début, c’est généralement une petite fissure, aussi fine qu’un cheveu. Il n’est pas rare qu’elle ne soit perceptible qu’en conduisant contre le soleil. Mais avec le temps, elle peut rapidement s’agrandir. Si un trottoir est franchi brutalement ou si une autre vibration se produit, le pare-brise peut même se déchirer complètement dans le pire des cas. Il n’est donc pas conseillé d’attendre trop longtemps avant de réparer les dégâts. En gros, il y a deux possibilités. D’une part, la vitre peut être réparée, mais d’autre part, il peut également être nécessaire de la remplacer complètement.

Réparation ou remplacement ?

Contrairement à une opinion répandue, le conducteur n’a pas toujours le droit de décider lui-même. La loi stipule qu’il est obligé de faire remplacer le pare-brise si la fissure causée par les chutes de pierres se trouve dans le champ de vision du conducteur. Pour être plus clair, cela signifie que le remplacement est généralement nécessaire si la fissure n’est pas clairement au bord de la fenêtre.
Pour une réparation, cependant, il y a d’autres exigences qui doivent être respectées. Les pare-brises modernes ne sont pas seulement en verre. En fait, il y a deux couches qui sont très proches l’une de l’autre. Entre les deux se trouve un film plastique fin et transparent. Il sert à briser le verre en de nombreux petits morceaux lors d’un accident grave. En revanche, si le verre se brisait en gros morceaux, ceux-ci pourraient être coupants comme des rasoirs et blesser gravement les occupants de la voiture. Les dommages causés au verre ne doivent pas être supérieurs à environ 2 euros par pièce. Il ne doit pas non plus se trouver directement sur le bord. Bien que la position latérale soit là encore une condition préalable pour que la vue du conducteur ne soit pas limitée, il doit également y avoir au moins 10 cm de dégagement entre le dommage et le bord du pare-brise.
Comme cette explication le suggère déjà, dans de nombreux cas, il s’agit en fin de compte de changer le pare-brise. Bien que cela soit bien sûr ennuyeux, cela offre au conducteur une plus grande sécurité et est donc judicieux.

La réparation de l’éboulement

Le changement d’un pare-brise est relativement simple. Elle n’a donc guère besoin d’explications. Le pare-brise endommagé est retiré, le nouveau est commandé et inséré. Une réparation, en revanche, est plus complexe, même si elle permet de réaliser des économies.
Les dégâts doivent d’abord être nettoyés par un spécialiste. Après tout, il ne devrait pas être visible plus tard. Les éventuels éclats de verre doivent également être enlevés.
Les dommages sont d’abord éliminés en plaçant une pompe à vide à l’endroit confirmé. Le trou causé par la pierre est ensuite rempli avec une résine spéciale. Cette résine est durcie au moyen d’une lampe UV. Cela ne prend généralement que quelques secondes. Le pare-brise est ensuite poli de manière à ce que la réparation ne soit plus visible. Au total, l’ensemble du processus ne prend pas plus de 30 minutes. Les coûts sont soit couverts par l’assurance de la coque, soit, si celle-ci n’est pas disponible, les coûts doivent être payés par le client. Ils sont généralement compris entre 80 et 100 euros environ.

  • Une technologie complexe rend le remplacement des vitres coûteux

Plus la qualité de la voiture est élevée, plus le remplacement du pare-brise devient généralement coûteux. Par exemple, si la voiture est équipée de systèmes d’assistance au conducteur, des caméras ou des capteurs spéciaux sont souvent installés derrière le pare-brise. Il faut en tenir compte lors de l’enlèvement et de l’installation ultérieure, car un calibrage doit être effectué. Les capteurs installés dans le pare-brise font également monter le prix. Cependant, la plupart des voitures sont déjà équipées d’un capteur de pluie. Le remplacement du pare-brise coûte entre 650 et 850 euros en moyenne.

  • Les plaques et les vignettes sont remplacées

Mais il n’y a pas que la technologie sur le pare-brise. C’est également là que sont apposées les vignettes environnementales et, pour de nombreuses voitures, les vignettes de péage, comme les vignettes annuelles pour des pays comme la Suisse ou l’Autriche. On les enlève en retirant le pare-brise. Si le propriétaire de la voiture essaie de les enlever à l’avance, il les détruit. Ils sont alors inutilisables. Le remplacement est donc inévitable. Elle n’est pas couverte par l’assurance. Le propriétaire de la voiture doit s’occuper lui-même du remplacement. Certains des garages où le verre est retiré offrent également ce service. Les vignettes peuvent également être remplacées pour autant que la réparation ou le remplacement du pare-brise puisse être prouvé, mais le coût est assez élevé et varie d’un pays à l’autre.

Ce qu’il faut savoir sur les feux de brouillard
Que faire lorsque le système de lave-glace est encrassé?