Quand faut-il faire régler le parallélisme de votre voiture ?

Le châssis d’une voiture ou d’un camion doit toujours être équilibré et bien réglé, car c’est seulement ainsi que le véhicule peut fonctionner correctement et fournir un service fiable dans la circulation routière. Il peut arriver rapidement sur la route que le réglage des essieux soit mal aligné : Dans ce cas, il y a généralement des signaux d’alarme clairs que vous ne devez pas ignorer – sinon, il y a un risque de réparations plus sérieuses et de coûts élevés.

Comment en arrive-t-on à une voie obstruée ?

Toutes les routes ne sont pas égales. Surtout sur les vieilles routes, il y a de plus en plus de nids de poule. Cela peut déjà suffire à modifier le réglage de l’essieu du véhicule, cela vaut également pour les bordures de trottoir qui sont écrasées lors du stationnement, par exemple. Même en conduisant prudemment, le réglage non souhaité de la piste peut influencer divers paramètres du châssis. Contrairement à d’autres défauts qui ne se manifestent pas ou seulement à un stade tardif, une voie mal réglée est signalée par des panneaux d’avertissement clairs. Avez-vous perdu la piste ? Dans la recherche d’atelier, vous pouvez comparer les offres dans votre région pour la bonne réparation !

Ajustez la trajectoire : Pour détecter une piste mal réglée

Si votre voiture grince fortement lorsque vous conduisez, par exemple, dans un virage, ou si le châssis émet un grondement pendant que vous conduisez, ou encore si le volant ne réagit plus comme vous en avez l’habitude, alors vous avez probablement affaire à un mauvais réglage de l’essieu. Lorsque vous regardez les pneus, vous remarquerez également cette situation par une usure inégale des pneus. La réduction de la puissance de freinage est également un symptôme courant d’une voie mal alignée.

Dommages éventuels en cas de mauvais alignement de la voie

Si vous constatez l’un ou l’autre des symptômes ci-dessus ou une combinaison de ceux-ci, il est conseillé de vous rendre dans un atelier spécialisé dès que possible et de faire procéder à l’alignement des roues. Si une voie mal réglée n’est pas correctement réajustée à temps, cela entraînera une augmentation de la consommation de carburant. Avec le temps, la suspension des roues, les ressorts et les amortisseurs sont également endommagés. Dans le pire des cas, il faut les remplacer complètement. Cependant, ces réparations coûteuses peuvent être évitées.

Quand et à quelle fréquence l’alignement des roues est-il nécessaire ?

L’alignement des roues ne fait pas partie des travaux d’entretien réguliers effectués par les ateliers. En tant que conducteur de voiture, vous devez donc agir et demander spécifiquement une mesure d’essieu si vous suspectez des problèmes avec la voie de votre véhicule. L’alignement des roues est effectué à l’aide de lasers et de capteurs qui transmettent les données à un ordinateur d’alignement des roues. Les données sont ensuite comparées aux valeurs cibles du modèle. Ensuite, la voie peut être ajustée au réglage optimal pour votre voiture. Les composants sensibles tels que les amortisseurs et la suspension des roues sont ainsi considérablement soulagés et l’usure incorrecte des pneus est évitée.

Ajuster l’alignement des roues et la voie : Vous devez tenir compte de ces coûts

Le coût de l’alignement des roues et de l’ajustement ultérieur de la voie peut varier selon le type de véhicule. Pour une voiture plutôt compacte, les prix varient entre 40 et 80 euros environ ; les modèles de milieu de gamme coûtent entre 60 et 100 euros. Pour les véhicules à traction intégrale ou à plusieurs roues motrices, ainsi que pour les modèles surbaissés, il faudra compter avec des prix d’environ 80 euros à 140 euros. Grâce à cette maintenance relativement peu coûteuse, vous pouvez économiser des frais de suivi considérablement plus élevés.

Pourquoi être attentif à la géométrie de votre véhicule ?

La géométrie des roues, parfois également appelé « parallélisme », joue sur l’usure des pneus. Pour la plupart des véhicules, un parallélisme bien réglé permet de minimiser l’usure et d’optimiser le confort du conducteur et des passagers. En réglant correctement le parallélisme de vos quatre roues, vous diminuerez l’usure de vos pneus et ainsi augmenterez leur longévité. De la même façon, vous optimiserez leurs performances, vous réduirez votre consommation de carburant, et améliorerez la tenue de route de votre véhicule et ainsi votre sécurité.

Pourquoi la géométrie de votre véhicule peut-elle être défectueuse ?

Un déréglage de géométrie (dont le parallélisme) peut apparaître après avoir heurté un trottoir, roulé dans un nid-de-poule, etc. Dans des situations plus graves, comme les accidents, la géométrie peut être complètement déréglée. À noter que le déréglage de parallélisme peut également être créé par l’usure progressive des éléments de suspension. Quand le parallélisme est mal réglé, l’usure des pneus s’accélère, particulièrement sur les bords, et la tenue de route du véhicule peut également s’en ressentir. Il est alors très probable que vous deviez remplacer vos pneus plus tôt que prévu.

Géométrie ou équilibrage des roues ?

On confond souvent géométrie et équilibrage des roues. Ce sont deux opérations totalement différentes. La géométrie des roues, parfois également appelée « parallélisme », consiste à régler l’inclinaison des roues conformément aux préconisations constructeur de votre véhicule. L’équilibrage des roues quant à lui vise à assurer une rotation optimale des roues sans créer de vibrations.

Il suffit d’un léger déréglage pour que des problèmes se manifestent.

Une géométrie bien réglée apporte une tenue de route optimale et optimise la longévité des pneus.
Voici les principaux avantages d’un parallélisme bien réglé :

  • Vous faites des économies car vos pneus durent plus longtemps, et vous en changez moins souvent
  • Vous faites des économies car vous consommez moins de carburant
  • Le comportement de votre véhicule est optimal, et vous êtes en sécurité

Parallélisme

C’est la différence de distance entre l’avant et l’arrière des deux roues d’un même essieu, le véhicule étant vu de dessus. Le réglage du parallélisme des roues a des conséquences sur la tenue de route du véhicule et sur l’usure des pneus, pouvant être irrégulière.

  • On parle de pincement (roues convergentes) quand sur un même essieu la distance entre l’avant des roues est inférieure à celle existant entre l’arrière des roues. Si le pincement est trop important, l’usure produira des bavures que vous pourrez sentir en passant la main (en tirant vers l’extérieur) transversalement sur la bande de roulement.
  • On parle d’ouverture (roues divergentes) quand sur un même essieu la distance entre l’arrière des roues est inférieure à celle existant entre l’avant des roues. Si l’ouverture est trop importante, l’usure produira des bavures que vous pourrez sentir en passant la main (en poussant vers l’intérieur) transversalement sur la bande de roulement.

Carrossage

C’est l’inclinaison de la roue par rapport à la verticale quand on regarde le véhicule de face. Si cet angle est trop important, l’usure du pneu sera irrégulière.

  • On parle de carrossage positif quand le haut de la roue s’éloigne du véhicule. Un excès de carrossage positif use le pneu sur le bord extérieur.
  • On parle de carrossage négatif quand le haut de la roue est incliné vers l’intérieur du véhicule. Un excès de carrossage négatif use le pneu sur le bord intérieur.

L’angle de carrossage est étudié et ajusté pour chaque véhicule afin de conserver le pneu le plus à plat sur le sol en ligne droite et dans les virages. S’il y a trop de différence d’angles de carrossage entre les roues avant, le véhicule aura tendance à tirer nettement vers un côté.

Pourquoi les amortisseurs s’usent-ils ?
Comment vérifier le niveau de l’eau de refroidissement ?