Quels sont les différents normes d’émissions de voiture ?

La norme d’émission de gaz d’échappement, également connue en partie, sous le nom de norme Euro spécifie les limites maximales des gaz à effet de serre et des polluants que les véhicules à moteur peuvent émettre. L’émission de polluants se rapporte à l’azote, au monoxyde de carbone, aux hydrocarbures, au nombre et à la masse des particules. L’objectif est de créer un règlement complet pour protéger durablement l’environnement contre les émissions excessives. La principale distinction est faite en fonction du type de moteur. Par exemple, il existe des exigences différentes pour les moteurs à essence et les moteurs diesel, auxquelles les constructeurs automobiles doivent satisfaire pour mettre les voitures sur le marché. Une distinction est également faite en fonction du type de véhicule.

Des critères précis en Europe

Dans les pays européens en particulier, les réglementations qui couvrent l’émission de polluants sont très strictes. Les constructeurs automobiles doivent en tenir compte dès la conception d’un nouveau modèle. Il est essentiel de vérifier si les valeurs correspondantes ont été respectées. Le respect des valeurs limites est contrôlé sur un kilométrage. Si le test n’est pas réussi, le modèle ne reçoit pas d’approbation. Comme la protection de l’environnement devient de plus en plus importante, on peut s’attendre à un renforcement significatif des exigences à l’avenir.

Les classes de polluants

Les voitures sont divisées en différentes classes de polluants. Vous pouvez savoir à quelle classe de polluants appartient votre voiture dans la première partie de votre certificat d’immatriculation. S’il s’agit d’un modèle déjà enregistré avant 2005, les informations correspondantes se trouvent dans le document d’immatriculation du véhicule.

Les classes de polluants sont les suivantes :

– Classe de polluant Euro 1

– Classe de polluants Euro 2

– Classe de polluants Euro 3

– Voiture de classe polluante 3 litres

– Classe de polluants Euro 4

– Classe de polluants Euro 5

– Classe de polluants Euro 6

– Voitures non polluantes autorisées à rouler en cas d’alarme ozone (Euro 0)

– Voitures non polluantes qui ne sont pas autorisées à rouler en cas d’alerte à l’ozone (Euro 0)

La classe de polluants pour les modèles les plus récents se trouve dans le certificat d’immatriculation, partie I, sous le numéro 14, où vous trouverez une désignation. Il s’agit de la classe d’émission nationale. S’il s’agit d’un modèle de véhicule plus ancien, le groupe d’émission est indiqué dans le premier champ du document d’immatriculation du véhicule.

Dans le cas d’une voiture particulière plus ancienne, cependant, la norme d’émission que vous trouverez ici ne correspond pas directement aux classes de polluants énumérées ci-dessus. La classe de polluant réelle doit d’abord être déterminée par le numéro de clé du polluant de la voiture. Ces chiffres clés sur les polluants peuvent être transférés directement dans les classes de polluants actuelles.

Cas particuliers : la voiture électrique et l’hybride

Si vous êtes l’un des rares conducteurs de voiture électrique de nos jours, vous devez connaître la norme d’émission. Après tout, les voitures électriques n’émettent pas de polluants. Toutefois, cela ne s’applique pas aux véhicules hybrides. Ils doivent donc respecter la norme d’émission Euro correspondante.

Bien choisir son véhicule

Si vous êtes actuellement ou dans un avenir proche confronté à la décision d’acheter une voiture neuve ou d’occasion, vous devez considérer son classement dans la classe de polluants comme un critère de sélection. Surtout si vous vivez dans une zone environnementale ou si vous devez la traverser fréquemment, sachez que des problèmes peuvent survenir rapidement. Seuls les véhicules qui ont reçu le badge approprié pour les particules ou l’environnement peuvent passer ou rester dans la zone à faibles émissions. Cela dépend, à son tour, de la classe de polluant attribuée. En outre, une mauvaise classification peut rapidement devenir très coûteuse, même en termes de taxe sur les véhicules à moteur. Quiconque veut faire des économies dans ce domaine doit donc garder à l’esprit le classement dans la classe de polluants comme critère.

Si, en revanche, vous décidez d’acheter une voiture électrique, vous pouvez même compter sur une exonération de la taxe sur les véhicules. Ce sera le cas si vous immatriculez la voiture avant 2020. Même si vous avez une voiture électrique d’occasion, vous pouvez vous attendre à des réductions. Si vous immatriculez votre voiture pour la première fois entre le 18.5.2011 et le 31.12.2015, vous serez exonéré d’impôts pendant dix ans. Si vous immatriculez votre voiture pour la première fois après le 31.12.2020, vous continuerez à rouler en franchise d’impôt pendant cinq ans.

Pourquoi les amortisseurs s’usent-ils ?
Comment vérifier le niveau de l’eau de refroidissement ?