Accueil / Entretien-Réparation / Quand faut-il changer ses disques de frein ?

Publié le : 21 novembre 20227 mins de lecture

Durant la révision que vous vous impose l’entretien de votre véhicule (moto, véhicule, caravane…), il y existe quelques éléments stratégiques sur lesquels être minutieux. En l’occurrence les pneus, le moteur, l’électronique et le système de freinage ! Et en ce qui concerne ce dernier, il faut savoir que les disques de freins sont les principales pièces sujettes à l’usure. Au même titre notamment que les plaquettes. Il vous faudra donc régulièrement les changer pour ne pas vous mettre en danger et constituer un risque pour les autres usagers. On vous dit avec précision quand changer ces pièces automobiles.

Retour sur le fonctionnement des disques de frein

Tout d’abord, sachez qu’il n’est absolument pas compliqué de trouver des disques de frein adaptés. En fonction du constructeur, vous pouvez chercher, comparer et acheter des disques de freins sur ce site. Aujourd’hui, il existe une poignée de véhicules qui utilisent toujours des freins à tambour fixés à l’arrière. Beaucoup moins performants, on en retrouve heureusement plus qu’une poignée notamment sur certaines citadines. Les véhicules modernes pour la plupart utilisent des disques de frein ! Ceux-ci sont généralement faits :

  • à partir de fonte ou d’alliage d’aluminium pour la majorité des voitures classiques ;
  • à partir d’une association de céramique et de carbone pour certaines voitures sportives ;
  • entièrement en carbone pour les véhicules de course.

Il faut savoir que le positionnement des disques de freins est par défaut fixé sur un moyeu de roue, sur le même emplacement que la jante. Ils peuvent également en fonction des sollicitations, effectuer des rotations aussi bien vers l’avant que vers l’arrière. Il s’agit de pièces libres non supportées par les suspensions. À ce titre, on les classe parmi les masses « non suspendues » tout comme les pneus ou les jantes. Tout naturellement, le poids de l’ensemble aura un gros impact sur le dynamisme de conduite.

De façon plus concrète, le disque de frein est enveloppé par un étrier avec à l’intérieur un certain nombre de pistons. On retrouve notamment ceux-ci derrière les plaquettes de frein ; lesquelles entrent également en contact avec le disque de frein au moment du freinage. Ces divers éléments (pistons, étriers) sont joints à un système hydraulique et en fin de compte sont contrôlés par la pédale de frein. En actionnant la pédale de frein, le système hydraulique voit sa pression augmenter systématiquement jusqu’aux étriers de frein qui à leur tour servent de conducteurs vers les pistons. Les pistons à leur tour la transmettent aux plaquettes qui eux aussi la partagent aux disques.

À parcourir aussi : Pourquoi les amortisseurs s'usent-ils ?

À quelle période changer ses disques de freins ?

Vous l’aurez compris, le disque de frein appartient au système de freinage ! En actionnant la pédale de frein, on envoie du liquide de frein sous pression en direction de l’étrier de frein. L’étrier pousse ensuite ses plaquettes de frein contre le disque de frein sous la pression du liquide de frein. Cette friction ralentit simultanément le mouvement de rotation des disques et des roues afin de freiner le véhicule.

C’est notamment à cause de cette friction que les pièces automobiles comme les plaquettes et le disque de frein sont considérées comme étant des pièces d’usure. Cela s’explique par le fait qu’en plus du mouvement de friction, de la chaleur est produite lors du freinage ; ce qui entame progressivement le disque de frein et réduit son épaisseur. Idem pour les plaquettes !

D’où l’importance de rigoureusement changer ses disques de frein à une certaine fréquence. La plupart des professionnels recommandent entre 60 000 et 80 000 kilomètres. Pour avoir une idée plus précise, il faut savoir que les plaquettes de frein se changent deux fois plus souvent. Vous pouvez donc remplacer vos disques de frein après chaque deux changements de plaquettes.

Attention à ne pas figer la fréquence de renouvellement des disques de frein, car celle-ci dépend en grande partie de l’usure de la pièce. Et sur cette question, divers éléments entrent en jeu. En premier, on a l’environnement de conduite ! En métropole par exemple, vous êtes appelés à freiner régulièrement. Vous serez donc amené à changer vos disques de frein plus souvent. Il en est de même pour les freinages soudains, forts ou brutaux !

À parcourir aussi : Changer ses plaquettes de freins sans l'intervention d'un spécialiste

Les différents cas où il faut changer les disques

Il existe des situations suite auxquelles il est nécessaire de renouveler ses disques de frein. Il s’agit notamment de l’usure, d’une fissure ou d’une voilure.

  • Des disques trop usés: il faut savoir que l’usure des disques se détermine à travers leur épaisseur. Plus celle-ci diminue, plus l’usure du disque avance. Par défaut, on considère que votre disque de frein est usé lorsqu’il a perdu entre 10 et 15 % de son épaisseur initiale. Quoi que celle-ci puisse sensiblement varier, car chaque constructeur précise une cote minimale pour être sûr de circuler en sécurité. Généralement, lors de la révision de votre véhicule, le garagiste vérifie l’état des disques grâce à un pied-à-coulisse. Vous pouvez également repérer l’usure de vos disques lorsque vous ressentez des vibrations inhabituelles lorsque vous actionnez la pédale de frein, lorsque vos distances de freinages sont plus longues ou lorsque vous entendez des bruits étranges au freinage.
  • Des disques cassés ou fissurés: en cas de fissure ou de cassure de votre disque de frein, il urge de le renouveler ainsi que les plaquettes. Profitez-en pour également faire contrôler les étriers de freins.

Changez les disques de freins lorsque vous achetez un véhicule d’occasion

Bien qu’il soit nécessaire de réviser une voiture avant de la vendre, il peut arriver que certains vendeurs passent au travers de cette règle. Ainsi, lorsque vous envisagez l’acquisition d’une voiture d’occasion faire appel à un garagiste est l’un des préalables. Celui-ci procèdera à une révision de l’état général du véhicule et des différentes pièces automobiles. État des pneus, des disques de frein, des plaquettes, des éléments en dessous du capot, etc. Vous pourrez pour les réparations mineures, engager des travaux ou obliger le vendeur à s’en occuper. Pour des pannes importantes par contre, vous pouvez faire valoir votre droit de rétractation.